Historique du centre

Autrefois appelé « La villa des Dunes » ou encore « La villa Sainte-Thérèse », le centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE est depuis longtemps intégré à la vie condettoise. Néanmoins elle est peu connue des habitants de Condette. L’Histoire de ce pavillon, démarre au milieu du 19ème siècle et va de pair avec celle des TOURELLES, jadis propriétés de la riche famille ADAM-CARMIER de Condette … Le centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE est située au carrefour de la rue de la Marne, de l’avenue de l’Yser et de Champagne. La Maison La SEVE de Condette avait fière allure au début du siècle dernier. « Le Pavillon des Dunes » tel qu’il était appelé à l'époque accueillait déjà bon nombre d’enfants désœuvrés, placés sous l’égide du Patronage Saint Augustin de Sainte-Marguerite de Paris et envoyés gracieusement en colonie de vacances … Au fil des années, la "villa" perdit un peu de sa splendeur, le bâtiment principal connut plusieurs transformations notamment l’ajout de locaux transverses, dortoir, cantines … qui constituent l’ensemble immobilier que nous connaissons d’aujourd’hui.

Vers 1905 le Baron de Sénevas, allié à la Famille Adam mit cet endroit à disposition de l’abbé Miramon de Fargues, un ecclésiastique parisien.

En 1926 le Diocèse d’Arras crée est une association culturelle non déclarée : les « colonies des patronages du diocèse d’Arras ».

Dès 1930 elle est statuée « Association loi 1901 » et intitulée « Association Saint Joseph de Pihen ».

En 1933 la propriété « Sainte-Thérèse » (aujourd’hui centre de vacances "Les Arcades" La SEVE) fut mise à disposition des religieux missionnaires dits « Pères Blancs » par l’Abbé BOULY. Cette société fondée en 1868 avait pour objectif de former des missionnaires pour l’Afrique et dont le but était de construire des églises et des écoles. En juin 1933, le Père MULLER était nommé supérieur de la maison de CONDETTE où les missionnaires venaient y trouver repos ou retraite.

En 1936 succède le Père Philippe puis le Père MARCAUT. La maison ferma ses portes en novembre 1938. Ces noms sont restés dans les mémoires, avec eux, le Père CADET, l’économe, le Frère Eugène à la cuisine … Leur costume avait beaucoup d’allure : gandoura de lainage blanc avec une croix rouge sur la poitrine et burnous avec capuche. Il y avait un petit musée africain au parloir où l’on accédait par la petite porte, rue de l’Yser. La maison des Pères Blancs a vécu mais demeure dans la mémoire de tous ceux qui l’ont connue, le souvenir d’hommes d’une grande bonté et d’une extrême gentillesse …

Le 20 mai 1939, l'association La SEVE fait l'acquisition de cette maison… Les trois premiers séjours organisés avant les hostilités avaient réuni 150 enfants. Juste le temps de démarrer et la guerre éclatait. Les locaux ayant été occupés par la troupe, tout le matériel avait disparu sans parler des dégradations. Durant la guerre, les locaux ont été occupés par les cantonnements français puis à la débâcle par les réfugiés, enfin par les soldats de l’armée d’occupation qui y restèrent jusqu’à la fin de la guerre et même après en qualité de prisonniers chargés du déminage …

Dès 1946, La SEVE réorganisera au sein de la maison Condette des centres de vacances en direction d'enfants et d'adolescents.

A partir de 1948, le centre de vacances « La Sève » accueillait dans sa propriété pendant toutes les grandes vacances, plus de 220 enfants tous originaires du Pas-de-Calais », explique Jacqueline Mortier, habitante de Condette. Les séjours pouvaient héberger, par exemple, une colonie de filles et deux colonies de garçons. En 1958 c’est Mlle Glyve qui en était la directrice. Les enfants passaient un très bon séjour entre travaux manuels, camping sous la tente, jeux de piste, excursions au Mont Noir sans oublier les veillées de cinéma avec Charlot. Le séjour se terminait dans la joie par un magnifique feu de camp.

Rentrée scolaire de 1964 : on y ouvre au sein de la maison Condette un centre d’apprentissage … La ville de Condette est ainsi mise en valeur par cette Maison Familiale d’apprentissage rural … Elle formait avec une méthode révolutionnaire l’agriculteur de demain … Bon, cela n’a pas duré, certes ! Le directeur du centre d’apprentissage d’agriculture était Mr Delmotte devenu par la suite directeur de la maison familiale d’agriculture de Samer.

centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 1 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 2 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 3

 

centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 4 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 5 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 6

 

centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 7 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 8 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 9

 

centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 10 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 11 centre de vacances "Les Arcades" de La SEVE 12

   Photos et textes publiés par Frederic Chevalier - sur la page facebook : Tu es de CONDETTE si...