Mission éducative des ACM

Que faire avec le BAFA ?

Un ACM est un lieu d’éducation complémentaire de la famille et de l’école

Les Accueils Collectifs de Mineurs constituent un des lieux privilégiés du développement de l’enfant qui partage son temps entre l’école, la famille et les loisirs. 
A ce titre, les ACM sont investis d’une mission éducative essentielle pour l’enfant : s’aventurer dans la vie en collectivité, prendre plaisir à la découverte, expérimenter concrètement les mixités et respecter la différence de chaque individu pour s’ouvrir aux autres et mieux vivre-ensemble.

 
De plus en plus, la socialisation des jeunes les conduit à construire leur personnalité, voire même leur éducation en dehors de l’école. 
Les ACM constituent à ce titre des lieux de référence et de repères pour les jeunes, dans lesquels ils doivent pouvoir trouver une richesse de contenus et d’actions de qualité, pensés et diversifiés selon leurs besoins dans le but favoriser leurs développements.
Pour La SEVE, les ACM ont la mission d’assurer la continuité des différents milieux d’évolution de l’enfant par une politique éducative axée sur la transversalité et la collaboration. 
Il appartient donc à chacun des acteurs des Accueils Collectifs de Mineurs d’engager sa professionnalité et son expérience pour tisser les liens entre ces environnements afin de décloisonner la vie du jeune à l’école, à la maison, à l’extérieur.

 

Un ACM est un environnement porteur d’égalité et d’intégration qui forme des citoyens en devenir.

Ouverte à tous les publics et soutenant les jeunes en difficulté, la SEVE se veut laïque, émancipatrice et concernée par les discriminations raciales, culturelles, territoriales.

 

Il est de la vocation des ACM de porter une attention particulière dans leur pratique aux grandes thématiques et champs d’action mis en place par le gouvernement.
L’égalité des chances, la lutte contre les discriminations la mixité sociale, le handicap, la santé et la citoyenneté, le développement durable, les enjeux du numérique sont autant de sujets qui doivent émerger de chaque projet, de chaque action sur le terrain.

Dans les milieux et quartiers sensibles, il relève de la mission des Accueils Collectifs de Mineurs d’envisager leurs projets dans l’optique de travailler sur l’espoir en l’avenir autant que sur la pacification et le bien-être au présent.

Ces projets s’attacheront en outre à diminuer la sensation de mépris (due aux écarts culturels, territoriaux, raciaux, sexués, vécus comme une indignité par le jeune qui ne parvient pas à atteindre les environnements prestigieux) afin d’offrir aux jeunes un cadre protecteur et émancipateur indispensable à leurs apprentissages. 

L’ensemble des acteurs de l’ACM doit pouvoir s’engager dans ces objectifs de façon dynamique dans une réelle volonté d’agir de sorte à s’approprier un rôle éducatif pour redonner sens aux valeurs de la république et se coordonner dans le cadre d’un projet.

 

 

Expérience de vie collective et apprentissage de l’autonomie

Les accueils de loisirs et séjours de vacances constituent une opportunité solide de développer son sens de l’autonomie et de s’ouvrir au monde et aux autres en dehors de chez soi.

Vivre en collectivité, expérimenter sa vie quotidienne sans la présence familiale, prendre petit à petit des responsabilités.

 

La démarche de formation des animateurs et des directeurs s’appuie sur les méthodes pédagogiques de l’éducation populaire et vise à développer chez les jeunes l’autonomie individuelle et collective, la curiosité et le libre arbitre, l’esprit de coopération, l’ouverture aux autres, le dynamisme et la volonté d’agir.

 

Nos équipes travaillent dans ce sens pour permettre au jeune, au sein d’un ACM, de s’émanciper, de se développer, de s’exprimer et de progresser dans sa vie de futur Citoyen.

 

L’attention au développement des valeurs de la république : formation BAFA au service des missions éducatives des ACM

 

Chaque acteur des ACM est porteur à son niveau et dans son champ d’action les valeurs de la république au premier rang desquelles on trouve la laïcité.

Une attention particulière est portée à la transmission de ces valeurs lors des formations BAFA : les stagiaires ont encore souvent des difficultés à trouver des repères sur ces questions. Ce manque de consistance sur la question se traduit souvent sur le terrain, lors des séjours.

Cette laïcité se décline au travers de trois valeurs qui sont au cœur de notre pacte républicain et que nous travaillons à expliciter et à rattacher à tous les aspects du travail d’animateur :

 

La liberté de conscience, qui permet à tous les citoyens de choisir leur religion, de choisir leurs croyances sans être inquiétés. Elle permet également d’envisager son avenir en fonction de son libre arbitre, d’avoir accès à la justice. 
Depuis le cadre assuré par les lois, de l’ACM, du jeu :  Lorsqu’il est réfléchi, parfois ferme mais toujours bienveillant, il permet à chacun d’expérimenter sereinement et de trouver sa liberté.

 

L’égalité de tous les citoyens devant l’État et le service public (la justice, l’école...), mais également au sein des ACM.

La formation BAFA permet aux futurs animateurs de prendre connaissance des diversités et des spécificités des publics, travailler vers un accueil inclusif et une démarche respectueuse. Savoir différencier son approche en fonction du jeune pour l’amener à exploiter tous ses potentiels, c’est aussi renforcer l’égalité.

 

La fraternité, la solidarité : au-delà de nos différences, de nos croyances qui nous sont propres, il existe un bien commun supérieur qui nous rassemble, la démocratie, la nation.

Amener le jeune aux valeurs du partage, découvrir de nouvelles cultures. Inciter le jeune à sortir de ses préconceptions en mettant en place des activités favorisant l’entraide et la coopération.

Emma Sultan
Actions éducatives